Prenez un gars. Si j’avais dû l’écrire en British English, j’aurais utilisé « bloke ». J’aime la sonorité du mot. Mais c’est de l’anglais, pas du français. « Type », c’est trop gentil ; ça fait même scientifique, presque. « Mec », ou « Mecton », c’est trop vulgaire. Il y a des tas d’autres synonymes, comme « bonze », « gazier », « pingouin », « gonze », « pékin » et j’en passe. C’est con, mais je préfère « bloke », sans doute par l’attrait de l’exotisme outre-Manche. On va en rester à gars, alors, c’est plus simple et c’est français.
Prenez une nana. Oh, je ne recommence pas le même jeu du « Juste Mot ». Gardons « nana », c’est très bien comme ça.
Mettez-les en présence l’un de l’autre – l’une de l’autre, pour être galant.
Paf, vous avez une histoire d’amour qui démarre ! Aussi simple que ça.
Comment, « pas aussi simple que ça » ?


OK. Admettons que ça ne soit pas aussi simple que ça. On va dire que, en plus, ils se plaisent réciproquement. Elle est pas moche, a un beau petit cul rond, un sourire carnassier qui lui plaît. Lui, il a dit quelques phrases de derrière les fagots, qu’elle se demande où il va les chercher tellement c’est drôle et futé. En plus, il fait un peu de body et a une belle gueule carrée où pointe en permanence une barbe de 2 jours assez sexy. Bam, l’affaire est dans le sac ! Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Quoi, encore des sceptiques ? Qu’est-ce qui vous fait dire que ça ne va pas marcher longtemps ? « Superficiel » ?
Bon. Je vais être plus précis. Il s’avère qu’outre l’attrait pour le physique, l’humour subtil et les capacités sexuelles de l’autre, ils se sont rendu compte qu’ils partageaient nombre de passions, souhaitaient le même nombre d’enfants, connaissaient les répliques de « La Cité de la Peur » par cœur, imaginaient une maison de rêve identique à quelques détails près, avaient une plaque de psoriasis exactement au même endroit – que je ne dévoilerai pas ici, par respect pour leur intimité, acceptaient que l’autre entretienne un jardin secret, adoraient la même variété de petits gâteaux, avaient assisté au même concert des Red Hot Chili Peppers en son temps, s’accordaient sur les valeurs éducatives fondamentales, vénéraient Picasso, croyaient tous deux en une divinité unique qu’ils appelaient « dieu », sans majuscule. Fort de ces quelques atomes crochus, je persiste à dire qu’ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Encore un qui conteste ? J’ai oublié le plus important ? Ah, oui ? Merde, hein ! Allez vous faire foutre !