Bro : Yo ?
Mofo : Yo, Bro ! Ça roule ou quoi ?
Bro : Hey, Mofo ! Ça fait un bail ! Kestu deviens ?
Mofo : Je sors de quelques mois de trou. La routine, quoi. Et toi, ké niouzes ?
Bro : Ça deale grave. La routine, quoi.
Mofo : Justement, tiens… Je me suis bien fait entuber par un client. Il m’a lâché aux keufs, ce con ! Heureusement, j’ai pu jarter le gros du stock avant qu’ils me coffrent. Mais mon fournisseur la trouve moyen cool que je lui aie pas payé le matos. Il m’attend au tournant. Alors je me demandais si tu pouvais pas me dépanner d’un demi. J’ai pas envie de me retrouver dans le canal cette nuit.
Bro : Yo, pas cool, mec !
Mofo : Je sais, je sais. Tu feras bien ça pour un vieux frère, non ? Tu sais pas comme il est ouf, le Tuco ? J’aurai de la chance si on retrouve tous mes os !
Bro : Ouais, ouais, OK, t’affole pas. Je t’apporte ça au spot habituel.
Mofo : T’es un frère, Bro !

Le lendemain
Bro : Yo, Mofo. C’est Bro. Je voulais savoir si tu avais bien reçu le colis. Take care!

Le surlendemain

Bro : Yo, Mofo. C’est encore Bro. J’espère que tu as bien reçu le colis. Il est plus là en tout cas. Tiens-moi au jus.

Le sur-surlendemain

Bro : Yo, Mofo. C’est toujours Bro. Je commence à m’inquiéter grave. Pas trop envie qu’un demi se soit évaporé. Ni que tu aies des ennuis. Appelle-moi.

Le sur-sur-surlendemain

Bro : Yo, Mofo. C’est de nouveau Bro. Là, je panique à donf, mec. Ça gigote dans tous les coins, la bleusaille, ici. Il s’est passé quelque chose ? Appelle !

Le sur-sur-sur-surlendemain

Bro : Yo, Mofo ?
Mofo : Yo, Bro ! Ça roule ou quoi ?
Bro : T’es toujours en vie, mec ? T’as pas entendu mes messages ?
Mofo : Ah, ouais. Te bile pas, ça roule.
Bro : Ça roule comment ? Elle est où ma came ? Tu pouvais pas me rappeler ?
Mofo : Oh là, tu le prends sur un ton, Monsieur le Directeur, tout doux !
Bro : C’est la meilleure ! J’ai un bro qui disparaît avec un demi et je peux pas me biler ?
Mofo : Ouais, tout de suite, je me prends un peu de off après le bagne et t’en fais une histoire.
Bro : T’as pas imaginé un instant que je pouvais me faire du souci pour toi, après ce que tu m’as raconté ? Et pour mon demi ?
Mofo : Oh, t’es trop chou, Bro.
Bro : Je vais t’en mettre, du chou, espèce d’enfoiré !
Mofo : J’aime quand tu me donnes des petits noms.
Bro : Va te faire mettre, Mofo !
Mofo : Justement, tiens… Tuco a remarqué que la came venait pas de chez lui et il est pas content. Elle est moins pure, soi-disant. Alors ce con, il veut que je lui ramène encore un demi de “cette merde” comme il dit. Alors je me demandais si tu pouvais pas me dépanner d’un demi. Si je lui ramène pas ça, je risque bien de me faire mettre profond.
Bro : Yo, pas cool, mec !
Mofo : Je sais, je sais. Tu feras bien ça pour un vieux frère, non ? Tu sais pas comme il est ouf, le Tuco ? J’aurai de la chance si on me retrouve en un morceau !
Bro : Ouais, ouais, OK, t’affole pas. Je t’apporte ça au spot habituel.
Mofo : T’es un frère, Bro !

 

PS : Le titre ne fait aucunement référence à la chanson d’Archive, bien que j’en sois amateur, comme je le suis de prétéritions.