Idem que l’atome #15, mais en version “non-Jimi Hendrix“. Pour les curieux découragés par la distortion.
[audio:https://atomes.theothersite.be/wp-content/uploads/2008/03/steganographie_clean.mp3]

Quelle est donc cette douce musique ? Que nous conte-t-elle ? Contient-elle un quelconque sens abscons ? Serait-elle une ritournelle ?

[audio:https://atomes.theothersite.be/wp-content/uploads/2008/01/steganographie.mp3]