12 janvier 2010 – Haïti – Séisme – 200.000 (?) victimes. 500.000 (?) sans-abris.

La communauté internationale se mobilise. “La Banque mondiale a décidé de suspendre le remboursement de la dette d’Haïti pour les cinq prochaines années.” [1] Grand geste… Il a fallu un désastre humanitaire pour qu’on s’intéresse un instant à Haïti. Espérons que cela ne donne pas d’idées saugrenues.

**********

  • SAS : Parfait ! Lancez l’opération, Général Maldab.

Lire la suite du billet. »

Prenez un gars. Si j’avais dû l’écrire en British English, j’aurais utilisé « bloke ». J’aime la sonorité du mot. Mais c’est de l’anglais, pas du français. « Type », c’est trop gentil ; ça fait même scientifique, presque. « Mec », ou « Mecton », c’est trop vulgaire. Il y a des tas d’autres synonymes, comme « bonze », « gazier », « pingouin », « gonze », « pékin » et j’en passe. C’est con, mais je préfère « bloke », sans doute par l’attrait de l’exotisme outre-Manche. On va en rester à gars, alors, c’est plus simple et c’est français.
Prenez une nana. Oh, je ne recommence pas le même jeu du « Juste Mot ». Gardons « nana », c’est très bien comme ça.
Mettez-les en présence l’un de l’autre – l’une de l’autre, pour être galant.
Paf, vous avez une histoire d’amour qui démarre ! Aussi simple que ça.
Comment, « pas aussi simple que ça » ?

Lire la suite du billet. »